Le 14 Juillet 1789 par Anthony Pascal

Sujets principaux de ce documentaire

Sujets secondaires abordés dans ce documentaire

14 juillet

Dans le film « 14 Juillet » Anthony Pascal dresse une chronologie de l’emblématique journée de la prise de la Bastille. Au travers de ses dessins il nous guide vers les principaux évènements qui ont eu lieu lors de cette moment cruciale de l’histoire de France.

Partie 1 « 14 Juillet » par Anthony Pascal

Parties 2 et 3

 

 

 

 

 

À propos …

 

Anthony Pascal, (voir le Blog du réalisateur)  auteur-dessinateur, a participé aux séries télévisés Les Nouvelles aventures, Lucky-Luke, Oggy et les Cafards, Galactik Football, Alvin et les Chipmunks. Il signe lui même plusieurs films (dont plusieurs ont pour thèmes l’histoire de France et plus particulièrement la période révolutionnaire).

Quelques personnages :

La Bastille, 14 Juillet 1789

Construite à Paris entre 1370 et 1383, la forteresse de la Bastille fut érigée au niveau de la rue Saint Antoine, à l’endroit de la Place de la Bastille actuelle. Sa construction fut ordonné en 1367 par le roi Charles V. Sa fonction première était de défendre la porte Saint Antoine, les remparts de l’Est Parisien et de protéger le roi en cas de révolte de la population. Toutefois sa fonction militaire s’avéra peu convaincante, et la Bastille fut déroutée de ses premières fonctions. Elle devint à la fois cachot sous Louis XI, entrepôt d’armes et de munitions sous François 1er, coffre fort des richesses royale sous Henri IV et nommée prison d’état par le Cardinal Richelieu sous le règne de Louis XIII.

A l’époque de Louis XVI la forteresse de la Bastille représente un gouffre financier pour l’état. Les cellules, au nombre de 42, sont pour les trois -quart vides, l’état doit rémunérer le salaire du Gouverneur  (à l’époque Bernard René Jordan de Launey), l’entretien du personnel et les frais de nourritures. En 1784 Jacques Necker (ministre des finances de Louis XVI) avait pour projet de la faire détruire. Pour les parisiens, elle ne fait que leur rappeler l’autorité de la Monarchie.

A partir du 15 juillet 1789, au lendemain des évènements de la prise de la Bastille par les émeutiers parisiens, un entrepreneur privé Pierre François Palloy débuta sa démolition, le chantier durera jusqu’en 1806. Une partie des pierres de la forteresse furent recyclées pour construire le pont de la Concorde.

Certains personnages célèbres furent emprisonnés dans la bastille :

– Montaigne 1589

– Le masque de fer sous le règne de Louis XIV

– Voltaire sous le règne de Louis XV

– Beaumachais sous le regne de Louis XV

– Le marquis de Sade sous le règne de Louis XVI ( Transféré quelques jours avnt la prise de la Bastille)

– Brissot sous le règne de Louis XVI

Le jour de la prise de la Bastille ils étaient sept prisonniers.

 

Sans titre-2-Récupéré

 

Le peuple Parisien 

Acculé depuis des années par la famine, la pauvreté, la maladie, le peuple de France est en très grande difficulté. Le 11 Juillet 1789, le renvoi par Louis XVI de Jacques Necker, apprécié des parisiens, ainsi que la présence des forces mercenaires aux abords de la ville (ordonné par Louis XVI), déclenchent le début de la rébellion des habitants de Paris. Le 12 Juillet les parisiens commence à se fédérer. Camilles Desmoulin, à l’époque journaliste inconnu, appela le peuple de Paris à récupérer les armes entreposées aux Invalides, afin de se defendrent en cas d’invasion des armées installées autour de la ville. Le 14 Juillet au matin les emeutiers décident de se retrouver devant l’hotel des Invalides exigeant des armes. Il est 10 heures, la journée symbolique de La Prise de la Bastille commence.

 

Pierre Auguste Hulin 

Le général Pierre Auguste Hulin a joué un rôle important lors de la prise de la Bastille. Il accompagna les émeutiers ce jour du 14 Juillet vers la forteresse et aurait été un des premier à pénétrer dans la Bastille lors de l’attaque des révolutionnaires. Figure importante de ce 14 Juillet il sera promut au grade de capitaine commandant et réalisera une très grande carrière militaire accompagnée de tous les honneurs.

Si vous avez 30 minutes, profitez en pour regarder ce documentaire, dans lequel Anthony Pascal nous y dresse les principaux évènements de cette journée.

 

© Photo credit/Anthony Pascal

Maximilien de ROBESPIERRE

Sujets principaux de ce documentaire

Sujets secondaires abordés dans ce documentaire

Maximilien de Robespierre

Anthony Pascal nous offre un documentaire présenté sous la forme de dessins fixes. L’auteur s’est attaché dans cette oeuvre, à nous faire découvrir la personnalité et le parcours de Maximilien de Robespierre, une des principales figures de la Revolution Française.

 

 

À propos …

 

«  L’esprit d’une nation réside toujours dans le petit nombre qui fait travailler le grand nombre, est nourri par lui et le gouverne » 

Voltaire (écrivain et philosophe français 1694 -1778 ) »

C’est par cette citation que débute le documentaire « Robespierre » réalisé par Anthony Pascal en 2015. Anthony Pascal est un auteur-dessinateur réputé. Il a participé aux séries télévisés Les Nouvelles aventures, Lucky-Luke, Oggy et les Cafards, Galactik Football, Alvin et les Chipmunks. Il signe également d’autres oeuvres comme son nouveau film animé L’Exil, évoquant l’histoire d’un réfugié albanais.

 

Les traits de Maximilien de Robespierre : 

Anthony Pascal ( voir le Blog du réalisateur ) nous offre un documentaire présenté sous la forme de dessins fixes. Il s’est attaché dans cette oeuvre à nous faire découvrir la personnalité et le parcours de Maximilien de Robespierre, une des principales figures de la Revolution Française. Le dessinateur explique dans un article de la Voix du Nord (écrit par Nicolas André) :

« J’ai été inspiré par les conférences de Henri Guillemin, qui n’est pas sans parti pris, mais qui a réveillé en moi de la curiosité. Je me suis intéressé au sujet et à la Révolution car ce Robespierre n’était pas celui des clichés, celui que j’avais appris à l’école. Robespierre est un personnage qui, comme Jeanne d’Arc a été mangé par son mythe ! Je me suis documenté et j’ai appris beaucoup de choses. »

Henri Guillemin (1903-1992)  était un est un historien français, critique littéraire, conférencier et polémiste, reconnu et réputé pour ses interprétations de certaines personnalité telles que Robespierre, Jeanne d’Arc, Pétain, André Gide … mais également sur certains évènements de l’Histoire Française. Concernant Robespierre il existe une publication : « Robespierre, politique et mystique »  édité par Le Seuil en 1987, mais également beaucoup d’autres sur différents personnages et évènements  historiques ( VIDEO Henri Guillemin explique la révolution Française et Robespierre – Partie 1 / Partie 2 )

Dans son documentaire sur Robespierre, Anthony Pascal signe la réalisation, les textes, le montage, et les commentaires en voix off.

Maximilien de Robespierre est un des principaux acteurs de son époque. Membre marquant du Club des Jacobin, célèbre « Montagnards » opposé aux « Girondins » , défenseur de l’abolition de la peine de mort, de l’esclavage, Robespierre était aussi un militant de l’égalité des droits des citoyens. Personnage complexe, évoluant dans un époque troublée et en mutation, il deviendra l’un des personnages symbolique qui accompagna la France dans une nouvelle ère politique.

Petit retour sur le club des Jacobins : 

Le club des Jacobins, est un des clubs les plus connus de l’histoire de la Révolution Française. D’abord appelé la Société des Amis de la Constitution ou le club Breton, le club des Jacobins tient son nom du couvent des Jacobins de la rue saint Honoré, là même où ils s’est installé en 1789. Le succès de ce club est rapide, à la fin de cette année de 1789 ils sont plus d’un millier d’adhérents. On y trouve toutes les grandes personnalités de l’époque, Mirabeau, Robespierre, Piéton, La Fayette, Dupond, Barnave, Lameth … Le club centralisé à Paris se déploie également en province par l’ouverture de filiales, en 1790 elles sont près de 150, permettant aux Jacobins de profiter d’un réseau fort dans tout le pays, et d’une structure solide. Un journal y est fondé : Le Journal des Sociétés des amis de la constitution, crée par Choderlos de Laclos. Toutefois la veille de la Fusillade du champs de Mars le 16 Juillet 1791 , Barnave qui contrôle le club, déserte les Jacobins et entraine avec lui la majorité des députés modérés. Il ne reste plus alors que Robespierre, Pétion, Roederer, Buzot, Grégoire et quelques autres. En novembre 1791 Jérôme Pétion, est élu maire de Paris. Du fait de la scission des Jacobins, provoqué par le départ de Barnave et de la majorités des députés, le club s’émancipe en tant que vrai machine politique et devient acteur dans ses relations avec l’Assemblée Nationale. Lors de la Revolution Française, le club des Jacobins se retrouve désormais être un lieu des grands débats politique, souvent en contestation avec les décisions de l’assemblée, Maximilien de Robespierre y siège en grand orateur. A cette époque La France est pratiquement en guerre avec toute l’Europe, les monarchies européenne veulent stopper La Revolution. La chute de la monarchie en Août 1972 va positionner le club des Jacobins au centre de la rébellion, élevant Robespierre comme principaux leaders de cette période.

À partir de l’automne 1792, le club change de nom et devient la « Société des amis de la Liberté et de l’Égalité » et se constitue de plus en plus de partisans jeunes, non lettrés, résolument révolutionnaire, ne cherchant qu’a être guidés.

En 1793 Les Jacobins font état d’une autorité morale colossale auprès du peuple, le club compte un réseau de 5 500 filiales en France et jusqu’à 200 000 adhérents. Le 28 Juillet 1794  la chute de Robespierre sonnera le début de la fin du club des Jacobins, qui quelques mois plus tard verra son immeuble transformé en marché public « Le marché du 9 thermidor »

Si vous souhaitez en voir un peu plus sur le documentaire Robespierre, vous pouvez consulter le Bonus du film  » Art of Robespierre »  d’Anthony Pascal .

 

Sans titre-2-Récupéré

 

© Photo Credit/Anthony Pascal